Histoire

Une adresse mythique

Le premier club Raspoutine voit le jour à Paris en 1965. Hélène Martini, « l’impératrice de la nuit » et propriétaire de nombreux cabarets parisiens, l’imagine pour donner à la capitale le cabaret russe qui lui manquait. 

Quand naît dans son esprit l’idée du Raspoutine, c’est immédiatement à Erté, l’un de ses plus chers amis, qu’elle songe pour en dessiner les décors en s’inspirant de ses fantasmes débordants et de ses origines soviétiques. 

Ce sont toujours ses créations qui habillent les lieux, aujourd’hui classées au patrimoine des monuments historiques. 

Sur la scène se produisent musiciens et danseuses. Parfois des légendes de la chanson française, telle Edith Piaf, dont la loge émouvante est restée en l’état dans les sous-sols du Raspoutine. 

Le succès est immédiat. Dans la salle se pressent artistes, diplomates et hommes politiques, dont les alcôves ont dû surprendre tant de conversations confidentielles…

Repris en 2010 par Laurent de Gourcuff, Ghislain Alexander, Logan Maggio et Benjamin Cassan, Raspoutine a su évoluer tout en conservant son âme et son caractère exclusif. Une mue réussie. En l’espace de quelques mois, le club privé a conquis une clientèle parisienne et internationale exigeante. 

Leur ambition ? Faire voyager Raspoutine à travers le monde…

Entrer chez Raspoutine, c’est se laisser enivrer par ce lieu empli d’histoires.

Fermer